CLINIQUE SPÉCIALISÉE | CLINIQUE DE GASTRO-ENTÉROLOGIE

Directeur médical Dr. Lluís Vidal. -

Hépatopathies

Troubles des voies biliaires

La solidification des calculs dans les voies biliaires se produit par un trouble dans le métabolisme du cholestérol et de la bilirubine. Plus de 10% de la population a créé des calculs dans sa vésicule biliaire bien qu’une partie très importante n’a pas eu aucun symptôme. Sa prévalence augmente avec l'âge et chez les femmes il est deux fois plus élevé que chez les hommes.

La plupart des pierres sont de cholestérol (environ 75%) et le reste présentent une lithiase pigmentaire. Les symptômes sont identiques quelle que soit la composition du calcul: la douleur (coliques) dans le quadrant supérieur droit, ictère en cas d'obstruction, de la fièvre en cas de cholécystite, des douleurs intenses et des malaises en cas de pancréatite. Très rarement ça évolue comme des tumeurs de la vessie.

L'échographie est fondamentale dans le diagnostic de la lithiase biliaire puis qu’elle donne des rapports précis, rapidement, confortablement et en toute sécurité, de l'état des voies biliaires et la vésicule biliaire.

La lithiase biliaire asymptomatique ne nécessite aucun traitement, sauf la recommandation d'un régime sans graisse, mais dans la symptomatique il faut envisager une cholécystectomie qui actuellement est réalisée par voie laparoscopique dans la grande majorité des patients.

Hépatite

L’hépatite virale aiguë est une maladie inflammatoire diffuse du foi qui est accompagnée par des modifications biochimiques dans la fonction hépatique et les manifestations cliniques d'intensité variable qui peut se produire longtemps après l'exposition. Les virus qui causent les diverses formes de l'hépatite sont A, B, C, D, E et G.

  • Le virus de l'hépatite A est un picornavirus avec ARN qui est transmis par la voie oro-fécale avec une période d'incubation d'environ 30 jours. Normalement provoque une hépatite aiguë avec ictère et prostration.
  • Le virus de l'hépatite B contient de l'ADN, est transmis par le sang et la période d'incubation est de 40 à 180 jours. Les symptômes comprennent malaise, une prostration et dans certains cas, ictère.
  • Le virus de l'hépatite C est transmise par le sang et par la voie sexuelle, et a une période d'incubation de 56 jours. Il n’y a aucun symptôme de l'hépatite aiguë et produit des manifestations extra-hépatiques. Il est généralement diagnostiqué quand il a déjà adopté la fonction chronique.
  • L'infection par le virus de l'hépatite D est associée à l'hépatite B (peut être considéré comme un co-infection ou surinfection).
  • Le virus de l'hépatite E apparaît par des éclosions épidémiques, généralement par pollution de l'eau. Les symptômes présentés par les patients affectés sont très similaires au virus A, en particulier chez les personnes qui ont fait des voyages où la purification de l'eau peut être pauvre.
  • L'hépatite G est transmis par voie parentérale (non digestive). La co-infection par le virus de l'hépatite C est commune.

Les infections par le virus de l'hépatite B et C -avec ou sans abus de l’alcool- sont la principale cause de l'hépatite chronique, la fibrose hépatique, la cirrhose et le cancer du foie. Ils doivent être traités avec la pharmacologie et la chirurgie de transplantation, quand ils répondent aux critères, pour éviter une évolution défavorable.

Heureusement, l'émergence de nouveaux médicaments a ouvert une option thérapeutique pour les personnes infectées par l'hépatite C.

Des infections virales qui affectent le parenchyme hépatique, nous en pouvons trouver de différentes de celles considérées habituelles et que, en cas de doute, il faut exclure: le cytomégalovirus, le virus d'Epstein-Barr ou la mononucléose infectieuse, le virus de l'herpès. Ces infections sont plus fréquentes chez les patients immunodéprimés.

Stéatose hépatique

L'apparition de gouttelettes lipidiques dans les hépatocytes lorsque nous effectuons une étude de microscope est ce qui définit une stéatose hépatique ou le foie gras. Il n’est pas toujours accompagnée d'une altération de la fonction hépatique, mais il faut le surveiller. Les causes peuvent être métaboliques, nutritionnelles ou pour ingestion de toxines. Il faut recommander la perte de poids et de l'exercice fisique aux patients et faire le suivi en cas d’évoluer vers la fibrose hépatique.

Le diagnostic précoce du cancer du foie

Les patients atteints d'une maladie hépatique chronique, avec hémochromatose, porphyrie, l'hépatite chronique B et C, en plus de la population à risque, devraient avoir un contrôle par ultrasons pour évaluer le parenchyme hépatique. Si les nœuds sont affichés, il faut pratiquer CT ou IRM et si les spécialistes de la Clinique de Gastro-entérologie le jugent nécessaire, il faut effectuer une ponction guidée par échographie.

Les maladies hépatiques peuvent évoluer vers une cirrhose du foie.

 

Clause de Confidencialité
Conformément à la loi organique 15/1999 du 13 Décembre, la protection des données personnelles, nous vous informons que les données personnelles demandées sur ce site seront incluses dans une base de données informatisée appartenant à l'Hôpital-clinique COSTA BRAVA, dans le but unique et exclusif pour répondre à votre demande. De plus, l'utilisateur dispose à tout moment les droits d'information, d'accès, de rectification, annulation et opposition qui peuvent être exercées par l'adresse e-mail de info@hospitalcliniccostabrava.com, ou par courrier au siège social C/ Mn. Gaspar Bosch, s / n, 17230 Palamos.